Casablanca Smart City, Maroc prochain défi

A l’heure où la capitale économique doit relever de grands défis en termes de gestion urbanistique et démographique, cette initiative du cluster E-Madina est salutaire. La mission de cette nouvelle structure est de créer et de développer un écosystème «smart city» pour faire émerger des initiatives de transformation de la ville en utilisant les technologies numériques et les ressources matérielles et immatérielles disponibles. Cette journée de travail, co-organisée avec le soutien de Maroc Numeric Cluster, a attiré plus de 150 participants venus de tout le Maroc pour comprendre les énormes enjeux liés à ce nouveau concept prometteur. Reportage au siège de la CGEM…

 

Pourquoi Casablanca ?

 

Casablanca est la ville la plus peuplée du Maroc. Cette mégalopole concentre aujourd’hui plus de 4.2 millions d’habitants avec une densité de population pouvant atteindre 40.000 habitants/km². Attirés par son dynamisme économique (Casablanca contribue à 25 % du PIB national et attire 48% des investissements du pays) et sa modernité au niveau des infrastructures et des services, de nombreux Marocains s’y sont installés ou viennent y travailler.

 

Cette pression démographique constante sur la ville pose de nombreux défis et challenges à relever pour les autorités de la ville : gestion du trafic routier, des déchets, de la sécurité, de la santé des personnes, etc. Il est donc devenu urgent aujourd’hui de penser à transformer et optimiser les différents services et infrastructures de Casablanca pour répondre aux nouveaux besoins de ses habitants.

 

A l’heure où les ressources énergétiques deviennent de plus en plus rares (donc plus chères) et où les tensions sociales pourraient s’exacerber, la mise en place d’une Casablanca Smart City est donc devenue une nécessité urgente pour cette ville.

 

Le Cluster E-Madina, pierre angulaire de la construction de «Casablanca Smart City» 

 

L’ambition du cluster E-madina est justement de mettre en place les conditions favorables pour faire adopter pleinement ce nouveau concept par la ville de Casablanca. Initialement constitué en Think tank au niveau de l’APEBI, ce groupe de travail a rapidement évolué en organisation professionnelle grâce à l’implication de différents acteurs associatifs et privés et à un environnement politique favorable (plan Maroc numeric).

 

Son président, M. Lakhlifi Mohammed, a indiqué dans le mot d’ouverture du séminaire, que le Cluster E-madina avait pour ambition de «fédérer l’ensemble des acteurs impliqués dans le développement de la ville de Casablanca autour de l’écosystème Smart City ».  Celui-ci permettra à la ville de Casablanca de « disposer d’un diagnostic fiable et d’une démarche rationnelle à suivre en termes de déploiement des technologies numériques ».

 

La Data, carburant de la « Smart City »Ce schéma directeur devra tenir compte de la nécessité pour la ville de Casablanca de regagner sa souveraineté en maitrisant l’utilisation de la Data, aussi appelée  « carburant de la ville intelligente ». En effet, sans la data, aucune stratégie Smart City ne peut aboutir. Les 3 grands opérateurs télécoms nationaux (IAM, Meditel et Inwi) sont les seuls à pouvoir jouer le double rôle de fournisseur et de collecteur de cette data.

 

Conclusion

 

Le développement économique rapide de la ville de Casablanca, où se concentre 46% de la population active, a laissé des traces au niveau de la qualité de vie de ses habitants (congestion du trafic, pollution, lourdeurs administratives, etc.). Ces derniers ont plus que jamais besoin d’une ville intelligente. Le projet de Casablanca Smart City lancé par le cluster E-Madina est une initiative sérieuse et réalisable qui permettrait de résoudre la plupart des problèmes de la ville en utilisant intelligemment la technologie numérique et le partage des données volontaire.

Pour avoir les meilleures chances de réussir, les différents acteurs de la ville (publics, privés, citoyens) devront suivre les différentes recommandations énoncées dans ce séminaire et respecter le futur schéma directeur commandité par Casa Prestations. Il s’agira de travailler en complète synergie et complémentarité. Les 3 grands opérateurs nationaux devront être les premiers à donner l’exemple en s’associant pour mutualiser le développement de leurs technologies ! Ce n’est en effet qu’avec un socle solide au niveau des infrastructures télécoms qu’une Smart City pourra prendre réellement prendre vie…

 

Hanan ZaoudiManaging Partner How2Go Maroc

No Comments

Leave a Comment: